nelson

Nelson Schaer a étudié la batterie à l’Epi, au Conservatoire de Musique de Genève et à l’AMR. Par la suite, il complète sa formation à travers plusieurs voyages, au Burkina-Faso avec le griot Baba Konaté, en Italie au Séminaire international de Jazz à Sienne, ainsi qu'à New York avec Matt Wilson et Gérald Cleaver.

Il est également titulaire d'une Licence (Master) en Sciences de l’Éducation de l’Université de Genève. Son travail de Mémoire de Licence a pour objet la transmission des savoirs musicaux du griot burkinabé Baba Konaté.

Nelson Schaer est à la tête de deux groupes L'Orage et Duck Duck Grey Duck avec lesquels il a donné d’innombrables concerts et enregistré plusieurs albums.

Par ailleurs, il est très actif en tant que « sideman ». Il a participé a de nombreux projets, tourné au quatre coins de la planète et enregistré plus d'une trentaine d'albums.

Nelson Schaer est programmateur de concerts. Pendant quatre ans, il a programmé les concerts au club de jazz et de Musiques improvisée (AMR), et depuis 2014 il est programmateur des concerts de jazz des Musiques en Eté de la Ville de Genève.

Voici une liste non exhaustive des ses collaborations :

Erika Stucky & Roots of Communication, 'NK, Maël Godinat Trionyx, Mama Rosin, Regis, Kassette, Giallo Oscuro, Brandy Butler, La Fanfare du Loup Orchestra, Bebe Belge, Les Mystères de l'Ouest, Brico Jardin, Heavy Trash, Technicolor Orchestra, Quatuor Terpsychordes, etc....

 

« Et c’est alors que la batterie part à son tour dans une tirade solitaire, Nelson Schaer frappant les fûts avec le brio d’un jazzman, des syncopes ébouriffantes retombant par dizaines sur l’audience ébahie. »

                                                                  Tribune de Genève (Fabrice Gottraux)

 

« Duck Duck Grey Duck a des arguments : le meilleur batteur de ce côté-ci du Rhône, Nelson Schaer, t-shirt de Sun Ra, gros tambours ajustés comme les métronomes d’un galérien. Ce trio pas prétentieux gigote sur des guitares antiques et des basses huileuses. On dirait le Sud. Il fait chaud enfin. »

 

                                                                            Le Temps (Arnaud Robert)

 

« Le jazz est un fameux ristrette, tassé noir & fumant et Nelson Schaer est tombé tout petit dedans. C’est que ça swingue grave, c’est que ça groove gros à la baraque. »

                  

                                                                            Viva la Musica (Jean Firmann)

 

« La batterie groove à mort » 

                                                                            Le Courrier (Roderic Mounir)

« Duck Duck Grey Duck : La révélation psyché-soul »

Les Inrocks (Stéphane Deschamps)